Download
Download is available until
  • Version
  • Download 1
  • File Size 365.73 KB
  • File Count 1
  • Create Date October 15, 2021
  • Last Updated December 13, 2021

GP20 Plan of Action Niger / Plan d'action nationale PD20 Niger

The GP2.0 Plan of Action for Niger / Le Niger est actuellement confronté à une crise de déplacement interne grandissante de part et d’autre de ses frontières avec le Mali et le Nigéria. L’insécurité persistante au sein et entre les pays frontaliers du Bassin du Lac Tchad, liée aux attaques menées par Boko Haram, a entraîné des déplacements forcés de population, tant transfrontaliers qu’à l’intérieur des pays.

Au Niger, ces déplacements sont majoritairement concentrés dans la région de Diffa, où, au 31 octobre 2017, on dénombrait 129 015 personnes déplacées internes (PDI). Ces personnes sont exposées à divers risques en matière de protection, y compris en matière de documents d'identité, protection de l’enfance et violences basées sur le genre, et un accès limité aux services sociaux de base.

Avec les déplacements prolongés, d’autres problématiques, telles que l’accès au logement, à la terre et à la propriété, commencent à apparaître dans le cadre de la recherche de solutions durables pour ces déplacés. La sécurité dans les régions de Tillabéri et Tahoua continue de se détériorer quotidiennement. Fin janvier 2018, pour la première fois, des personnes se sont déplacées dans la région de Tillabéri.

Selon le monitoring de protection le plus récent, environ 14 612 personnes seraient déplacées internes dans la région de Tillabéri. Sur invitation du Gouvernement du Niger, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits de l’homme des personnes déplacées dans leur propre pays (ci-après Rapporteuse spéciale), Cecilia Jimenez-Damary, s’est rendue en visite officielle au Niger du 19 au 24 mars 2018 afin d’examiner la situation des PDI. Le rapport de cette visite, et les recommandations y afférant , ont été présentés au Conseil des droits de l’homme à Genève le 22 juin 2018